Le Pélé VTT s’adresse à toutes et à tous.

Qui peut participer ?

  • Les collégiens : (T-shirt blancs) En équipe de 10 jeunes, encadrés de 2 animateurs et d’un conseiller spirituel, ils pédalent, jouent, prient… Ce sont les roulants.
  • Les lycéens : (T-shirts jaunes) Ils sont au service des roulants, en démontant et remontant le camp chaque jour, en animant les veillées, en organisant des jeux pendant les réunions d’animateurs… Ils ont aussi leur projet spirituel aidés en cela par des animateurs et un accompagnateur spirituel. Ils forment le « Staff ».
    Participation aux frais : 100€ (aides possibles : CAF, CMSA, …), chèques vacances acceptés.
  • Les animateurs : (T-shirts bleus). Jeunes de 18 à 30 ans. (17 ans si stagiaires BAFA). Ils accompagnent à VTT les roulants. Ils sont responsables de leur équipe (2 animateurs par équipe. Ils sont titulaires du BAFA, stagiaires… selon les normes des camps déclarés à Jeunesse et sports.
  • Les prêtres, diacres, séminaristes, consacré(e)s : (T-shirts verts). Ils accompagnent tous les pèlerins dans leur démarche de foi. Ce sont les ABS.
  • Les adultes de bonne volonté : (T-shirts rouges). Ils participent à la réussite du pélé VTT en assurant de nombreux services indispensables (intendance, service médical, parcours sécurité, secrétariat et comptabilité, matériel logistique…). Ce sont les TTV (très très vaillants).

Tous sont pèlerins !

Nos besoins pour 2014 sont essentiellement humains. Nous recrutons des animateurs, accompagnateurs spirituels, et des personnes de bonne volonté (intendance, parcours, assistance médicale, logistique, réparation vélos, recherche sponsorts,…).

N’hésitez pas à prendre contact. Vous serez mis en relation avec le responsable de chaque poste.

N’hésitez pas à communiquer sur le PéléVTT auprès de vos connaissances. C’est un moyen simple de faire connaître Jésus-Christ auprès des jeunes.

L’intergénérationalité n’était pas à la création du Pélé VTT un axe primordial : les adultes étaient là uniquement comme techniciens quelques heures par jour.

Aujourd’hui, ils représentent beaucoup plus : ainsi des couples actifs et s’aimant témoignent de la possibilité de durée et de solidité du lien du mariage auprès des jeunes dont certains sont blessés par une culture ambiante qui ne croit plus ni au mariage ni à l’amour qui dure.